La guerre au quotidien

Le marché et le champ de bataille

de Pak Kyong Ni

Kiong-Hi Pak - Le Marche Et Le Champ De Bataille

Kiong-Ni Pak - Le Marché Et Le Champ De Bataille

La fin de la seconde guerre mondiale et la libération du pays après quarante années d’occupation,  n’auront pas permis  à  la Corée de  s’engager sur le chemin de la réconciliation nationale, ni de penser sereinement l’avenir du pays. La guerre froide et la guerre idéologique devaient mener en 1950 à l’épisode tragique de la guerre civile de Corée.

Largement inspiré de la vie de son auteur, le roman «  Le marché et le champ de bataille » a pour cadre ce moment douloureux  de l’Histoire du Pays du matin calme.   A travers le destin de   trois personnages,   l’auteur  décrit la spécificité coréenne d’un traumatisme psychique, ici la division d’un pays.

Kahwa, l’un des personnages féminins, représente la part de rêve et de magie que l’on retrouve partout, même dans le monde le plus sombre qui soit. Elle est difficilement cernable. Tout son être tend vers l’imaginaire, elle est aussi insaisissable que le vent et fragile que le roseau qui toujours se balance à l’extrême sans jamais se rompre. Elle incarne l’image de la femme du début du 20ème siècle qui brise certains tabous, se jette dans les bras des hommes et s’y attache avec acharnement, incapable alors de s’assumer seule, faible, soumise, comme Kihun les aime.

Kihun, lui, est un être aux idées et à l’allure inquiétantes. Depuis l’enfance, des suites d’une mauvaise expérience, il hait les hommes. Ils lui inspirent une profonde peur, celle de révéler sa vulnérabilité. Plus jamais. Il rejette tout un pan de sa vie qui se veut pourtant le plus heureux de son existence et poursuit son chemin avec une profonde méfiance chevillée au corps, il rejette le bonheur et  considère chaque jour comme une lutte. Il trouvera dans l’incorporation au Parti  le moyen de se réaliser et de rejoindre une communauté de destin, lui qui semblait si peu enclin,  comme Chiyong, à vivre avec les autres : « irréprochable dans son travail et si empotée dans la vie de tous les jours« ….

…la suite sur Keulmadang

Écrit par Franck

Franck Decrescenzo a écrit 43 articles pour Koranews.fr.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.