Dokdo, île de discorde

6 avril 2012 at 18:03 , ,

SÉOUL, 06 avril  La Corée du Sud a convoqué ce vendredi le diplomate japonais Matsuo Hirotaka et a exprimé ses «regrets profonds» peu après que Tokyo a publié un rapport annuel sur ses politiques étrangères dans lequel il a renouvelé sa revendication territoriale sur les îlots de Dokdo.

Augmentant les tensions diplomatiques avec la Corée du Sud, le Japon a officiellement publié le «Livre bleu diplomatique 2012» qui a encore une fois affirmé que Dokdo faisait partie du territoire japonais d’un point de vue historique et en vertu de la loi internationale.

Les îles de Dokdo, sujets de revendications japonaises
Les îles de Dokdo, sujets de revendications japonaises

Le ministère des Affaires étrangères sud-coréen a convoqué le conseiller politique de l’ambassade du Japon à Séoul pour officiellement protester contre la revendication renouvelée sur Dokdo, a déclaré le porte-parole du ministère Cho Byung-jae.

La Corée du Sud a «exprimé ses regrets profonds sur la revendication erronée du Japon sur Dokdo, qui fait clairement partie du territoire de la République de Corée, dans son Livre bleu diplomatique 2012, rendu public le 6 avril», a affirmé Cho, faisant référence au nom officiel de la Corée du Sud.

«Toute revendication japonaise sur Dokdo n’a pas de sens», a lancé Cho. «Le Japon doit reconnaître ce fait et arrêter de réitérer de telles revendications imprudentes.»
«Tant que le Japon effectuera ses revendications territoriales sur Dokdo avec une vision de l’histoire déformée, sa promesse de « construire un futur orienté vers le partenariat Corée-Japon » ne sera que de vains mots», a-t-il martelé.

 

Source : Agence Yonhap

Écrit par Franck

Franck Decrescenzo a écrit 43 articles pour Koranews.fr.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.